Ich will schweigen

Johann Hermann Schein and the heritage of the Leipziger Stadtpfeiffer

Mach-dich-auf-241x300When Johann Hermann Schein takes up the position of Kantor in Saint-Thomas in Leipzig in 1616, he has to tackle a delicate problem: on the one hand he has to satisfy the liturgical needs of a parish that is quite a novice to the Lutheran practices and on the other he has to compose truly contemporary music, brimming with the novelties of the new style coming from Italy.
In 1618, inspired by the Concerti Ecclesiastici written by Lodovico Viadana, he publishes a collection with an evocative title: Opella Nova.

This motet collection explores the new possibilities offered by the basso continuo; it shows a real mastery in the use of the rhetorical figures and always has very specific instrumental settings, undoubtedly in order to create a different atmosphere for each text set to music. Schein’s Opella Nova is a very ambitious work of great expressive strength.

Most often Schein hired his musicians from those available amongst the Stadtpfeiffer and the Ratsmusiker, the guilds of players attached to the city of Leipzig since the 15th century. The motets of that period very often require cornetti, trombones or dulcian.
To complement this musical portrait of Schein, one of the greatest German composers of the 17th century and one of the most gifted predecessors of J.S Bach in Leipzig, InAlto presents a whole journey to the sources of the German cantata and a testimony of the extraordinary tradition of these city musicians throughout the centuries. Besides the music of Schein, InAlto performs music by Johann Schelle, Gottfried Reiche and J.S Bach.

The repertoire requires ca.11 musicians : 2 singers, 2 cornetti, 3 trombones, 1 dulcian, 1 percussion, 1 theorbo, 1 organ.

Singers invited : Alice Foccroulle & Reinoud van Mechelen.

The recording team (Cd release for Ramée, January 23rd 2015) :

Alice Foccroulle : soprano
Béatrice Mayo-Félip : soprano
Reinoud van Mechelen : tenor

Lambert Colson, Adrien Mabire : Cornetti
Guy Hanssen, Fabien Moulaert, Bart Vroomen : Sackbutts
Anaïs Ramage : Dulcians
Pieter Theuns : Archilute, theorbo and guitar
Marc Meisel : Organ and harpsichord
Maxime Fiorani : Drums


Johann Hermann Schein et l’héritage des Stadpfeiffer des Leipzig.

Lorsque que Johann Hermann Schein prend la suite de Sethus Calvisius au poste de Kantor de la paroisse de Saint-Thomas à Leipzig en 1616, il se doit de répondre à un cahier des charges complexe. D’une part satisfaire les besoins liturgiques de sa paroisse luthérienne depuis relativement peu de temps, et d’autre part composer de la musique véritablement contemporaine, sensible au nouveau style venu d’Italie.

Il s’inspire pour cela des Concerti Ecclesiastici du lombard Lodovico Viadana et compile une collection de motet au titre évocateur Opella Nova, imprimée en 2 éditions successives en 1618 et 1626. Chaque motet possède une instrumentation spécifique, Schein ayant sans doute souhaité fixer avec soin l’atmosphère de chacun des textes mis en musique.

Les nouvelles possibilités apportées par la basse continue, la maitrise des figures de style identifiées par les développements récents de la rhétorique musicale permettent à Schein de signer une œuvre extrêmement ambitieuse, d’une grande force expressive.

Cette instrumentation fait appel bien souvent à des instruments tels que le cornet, le trombone et la dulciane, Schein puisant ses musiciens dans l’effectif des Stadtpfeiffer et des Ratsmusiker, corporations d’instrumentistes attachés à la ville de Leipzig depuis le 15ème siècle.

En regard d’un portrait musical de Schein, l’un des plus grands compositeurs allemand du 17ème siècle et l’un des plus talentueux prédécesseurs de J.S Bach à Leipzig, InAlto présente un parcours aux sources de la cantate allemande et un témoignage de cette extraordinaire tradition des musiciens de villes perpétuée à travers  les siècles. Outre la musique de Schein, cet héritage est ici mis en musique par Johann Schelle, Gottfried Reiche et J.S Bach.

11 musiciens : 2 cornets, 3 trombones, 1 dulciane, 1 percussion, 2 chanteurs, orgue et clavecin. Chanteurs : Alice Foccroulle, Soprano et Reinoud van Mechelen, Ténor.

shows

Song of songs - Light on light

Aug 6, 6:30pm

Song of songs - Light on light

Feissons-Sur-Salins, Rhone-Alpes, France
Feissons-sur-Salins,   Map

Construit autour du Cantique des Cantiques, ce programme présente des œuvres composées par les grands maîtres du premier Baroque : Giovanni Bovicelli, Alessandro Grandi, Tarquinio Merula, Giovanni Carissimi ainsi que des compositions sur des poésies mystiques soufies proposées par le joueur d’oud syrien Khaled Aljaramani.

Alice Foccroulle, Soprano
Khaled Aljaramani, Oud et Chant

Lambert Colson, Cornets
Christoph Sommer, Archiluth
Marc Meisel, Clavecin et orgue
... See MoreSee Less

Teatro Spirituale - Festival de l'Été mosan

Aug 22, 2:00pm

Teatro Spirituale - Festival de l'Été mosan

Collégiale Notre-Dame de Huy
Huy,   Map

Alice Foccroulle, soprano
Daniela Cermak, alto
Vojtech Semerad, ténor
Jaromir Nosek, basse
Lambert Colson, cornet à bouquin
Guy Hanssen, trombone
Susanna Defendi, trombone
Bart Vroomen, trombone
Arnaud de Pasquale, orgue

Teatro Spirituale
Ce programme s’inscrit dans le contexte des fondements de l’oratorio à Rome à l’aube du XVIIe siècle. Fer de lance de la Contre-Réforme sous la houlette de Philippe Neri, les oratoires étaient des institutions destinées aux fidèles pour pratiquer des exercices spirituels où la musique représentait le ferment d’émotion le plus propice à l’élévation des âmes. En naîtra un répertoire abondant dont la diversité de formes et de styles est résumée dans ce programme riche en inédits, articulé autour de cinq psaumes de pénitence d’attribution anonyme.
... See MoreSee Less

1 going
Teatro Spirituale - Lumières du baroque

Aug 23, 7:00pm

Teatro Spirituale - Lumières du baroque

Abbaye royale de Celles-sur-Belle
Celles-sur-Belle,   Map

Alice Foccroulle, soprano
Daniela Cermak, alto
Vojtech Semerad, ténor
Jaromir Nosek, basse
Lambert Colson, cornet à bouquin
Guy Hanssen, trombone
Susanna Defendi, trombone
Bart Vroomen, trombone
Arnaud de Pasquale, orgue

Teatro Spirituale
Ce programme s’inscrit dans le contexte des fondements de l’oratorio à Rome à l’aube du XVIIe siècle. Fer de lance de la Contre-Réforme sous la houlette de Philippe Neri, les oratoires étaient des institutions destinées aux fidèles pour pratiquer des exercices spirituels où la musique représentait le ferment d’émotion le plus propice à l’élévation des âmes. En naîtra un répertoire abondant dont la diversité de formes et de styles est résumée dans ce programme riche en inédits, articulé autour de cinq psaumes de pénitence d’attribution anonyme.
... See MoreSee Less

Un Cornetto a Roma

Aug 24, 7:00pm

Un Cornetto a Roma

Abbaye royale de Celles-sur-Belle
Celles-sur-Belle,   Map

Dès la fin du 15e siècle, Rome résonne des Sonneries et Processions jouées par les ensembles emblématiques constitués de Cornets, Sacqueboutes, Chalémie, Bombarde et Dulciane :

Les Pifferi del Castel Sant’Angelo au service du Pape et du Vatican et les Pifferi del Campidoglio (Les Sonneurs du château Saint-Ange et les Sonneurs du Capitole).

Ces musiciens sont appelés pour toutes les fêtes religieuses majeures, rythmant les évènements importants de la ville et participant à son rayonnement.

« Un cornetto a Roma » trace un chemin musical direct, celui d’une tradition des ensembles de cuivres longue de près de trois siècles, avec la musique de Josquin Des Prez et Costanzo Festa, en passant par le maitre de Saint Pierre Girolamo Frescobaldi jusqu’au sonates écrites par Francesco Magini pour le Concerto Capitolino au début du 18e siècle.

Après Venise, Saint-Marc et ses célèbres musiciens, InAlto explore la ville éternelle, cette autre capitale du cornet !

Ensemble InAlto

Lambert Colson, cornet et direction
Susanna Defendi, Guy Hanssen, Alexis Lahens, Bart Vroomen, trombones
Arnaud de Pasquale, orgue et clavecin
... See MoreSee Less

Media